0 0
0 0
Read Time:2 Minute, 47 Second

Un cancer associé aux implants mammaires

Source : RADIO CANADA

Terri est hospitalisée

Terri McGregor lors de ses traitements. Photo: Courtoisie de Terri McGregor

Ít nhất 25 phụ nữ Canada đã phát triển ung thư liên quan đến cấy ghép vú của họ. Hầu như tất cả chúng đều có cùng một loại độn ngực. Mặc dù vậy, Bộ Y tế Canada từ chối loại bỏ loại độn ngực này khỏi thị trường hoặc trực tiếp cảnh báo cho phụ nữ Canada mang nó.

Radio-Canada

Au moins 25 Canadiennes ont développé un cancer lié à leurs implants mammaires. La presque totalité d’entre elles avait le même type de prothèse. Malgré cela, Santé Canada refuse de retirer cet implant du marché ou d’alerter directement les Canadiennes qui en sont porteuses.

Par Madeleine Roy d’Enquête

À 44 ans, Terri McGregor, propriétaire d’une compagnie de pavage à North Bay, en Ontario, décide de s’offrir un cadeau. « Je voulais simplement retrouver la poitrine que j’avais avant d’avoir mes enfants. Rien de plus », explique-t-elle.

Son chirurgien lui conseille alors des implants de silicone de type Biocell, qui ont une surface texturée qui ressemble à du papier sablé très fin. Le chirurgien les préfère, car ils adhèrent mieux aux tissus que les implants à surface lisse, ce qui augmente leur stabilité dans la poitrine.

Ces implants sont fabriqués par le manufacturier Allergan sous la marque Natrelle.

Pendant six ans, Terri vit une sorte de lune de miel avec ses implants. « Je me trouvais belle et je me sentais bien. Je n’avais pas de problèmes. »

En 2015, à 50 ans, elle doit passer une première mammographie de routine.

L’examen provoque la rupture des deux implants.

Terri doit subir une chirurgie de remplacement. « Quand ils ont ouvert, le gel de silicone était comme du jello dans ma poitrine, il a fallu tout nettoyer », se rappelle-t-elle. Et ses problèmes ne faisaient que commencer.

Un cancer peu connu

Lors de l’intervention, le chirurgien enlève aussi les capsules, les enveloppes de tissu cicatriciel qui se sont formées autour des implants.

L’une d’elles a une apparence inhabituelle. « Il y avait trois tumeurs d’environ cinq centimètres chacune sur la capsule. On pouvait voir le cancer à l’oeil nu », se rappelle Terri. Elle avait développé un cancer peu connu : le lymphome anaplasique à grandes cellules associé aux implants mammaires.

Terri pleure devant un bouquet de fleurs

Terri pendant ses traitements Photo : Courtoisie de Terri McGregor

Santé Canada estime qu’une porteuse d’implants texturés sur 12 000 développera un lymphome. Les évaluations à travers le monde varient d’une femme sur 1000 à une sur 30 000.

Ce cancer du système immunitaire se manifeste généralement par une accumulation de liquide entre l’implant et la capsule.

Mais le cas de Terri s’aggrave. Le cancer migre des capsules aux ganglions et des métastases se développent dans son intestin et son abdomen.

Malgré huit traitements de chimiothérapie, la maladie continue de progresser.

C’était surréaliste! Mes implants mammaires allaient me tuer. J’ai commencé à mettre de l’ordre dans mes affaires, à me préparer à mourir. Terri McGregor

Il ne lui reste que quelques mois à vivre, disent les médecins.

Plus informations sur RADIO CANADA

vikudo.com

About Post Author

Maître VIKUDO

Docteur en Physiopathologie
Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Tiểu đường thai kỳ của người mẹ làm tăng nguy cơ mắc bệnh tiểu đường ở trẻ em
Next post Đầu dò laser để phát hiện ung thư da

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Trả lời

Email của bạn sẽ không được hiển thị công khai.